Accueil   
  Chroniques du Mont-Gargan  
 Un quartier à l'Est de Rouen - Par Dominique SAMSON 
  Précédent
  Suivant  
  
  L'emploi de la population après 1945  
   
Après la seconde guerre mondiale (selon la liste électorale de 1951) ?

Les entreprises proches et en pleine activité : filatures, Grands moulins de Rouen, Gare de Martainville, dite du Nord, Port de Rouen, font sentir leur influence bénéfique sur l'emploi. Le secteur du textile génère beaucoup de métiers, maintenant disparus. On trouve encore, en 1951, des canneteuses, des charretiers, deux galochiers; un maréchal-ferrant, un ouvrier agricole et un sabotier... On note aussi un tueur aux abattoirs, trois tailleurs de pierre, des typographes, des maraîchers, une brossière, un caoutchoutier, une épinglière, un puisatier, etc... Nous pourrions ajouter un charbonnier, des brasseurs de bière, un ramasseur d'escargots. Un charrieur de cailloux et une muletière semblent ne plus exercer en 1951 ! Les "chefs" sont nombreux. Les professionnels de la meunerie habitent route de Lyons-la-Forét ou rue Préfontaine, à cause de la présence des "Grands moulins de Rouen" proches. Les émailleurs logent tous rue Saint-Gilles. Certaines dénominations ont gardé une origine ancienne, tel le coquetier, rue Préfontaine, désignant un marchand d'oeufs en gros, ou sont énigmatiques, tel le métier d'épinelier, rue Saint-Gilles. Dans l'ensemble, on trouve une gamme de toutes les professions dans tous les secteurs d'activités. Si on devait établir un palmarès, trois groupes se suivent en ordre décroissant :
1° Dockers, employés SNCF et maçons.
2° Ajusteurs, chauffeurs, couvreurs, employés aux PTT, manoeuvres, manutentionnaires, mécaniciens ou mécaniciennes (textile), ouvriers et ouvrières d'usine, sténo dactylographes et terrassiers.
3° Charretiers, commerçants ou commerçantes (de nombreux commerces existaient alors au Mont-Gargan), confectionneuses, contremaîtres, employés de tramways, gardiens de la paix, journaliers et magasiniers.

En conclusion, le travail ne manquait pas pour les gens consciencieux et courageux... On pouvait changer de métier aisément ou en retrouver vite, diplômé ou non. Hélas, les temps ont changé. II y a toujours du travail, mais moins d'emplois...

© Copyright Dominique SAMSON - Septembre 2003

   
 Sommaire - www.rouen-off.com/mg