Accueil   
  Chroniques du Mont-Gargan  
 Un quartier à l'Est de Rouen - Par Dominique SAMSON 
  Précédent
  Suivant  
  
  Un champion cycliste au Mont-Gargan  
   


A Rouen, depuis le 22 décembre 2007, existe un réseau de vélos en libre service. Les amoureux de la petite reine savent-ils qu’un grand champion du vélo a habité le Mont-Gargan ?
Pour les anciens de notre quartier, Jean-Claude Wuillemin, cela vous dit quelque chose ? Le papa, Georges, était docker. La maman, Suzanne, était marchande de fleurs. La famille habitait 1, rue de la Chasse.

Jean-Claude Wuillemin naît le 22 juin 1943 à Plougasnou, dans le Finistère. Montrant très tôt des aptitudes à la course cycliste, à vingt ans, il a déjà gagné le maillot des jeunes et le maillot des as, offerts par « Paris-Normandie ». Le grand moment arrivera en 1964, puisqu’il participera aux Jeux Olympiques de Tokio, tenus du 10 au 24 octobre. Le 14 octobre 1964, sur le circuit de Hachioji, long de 100 kms, en équipe avec Marcel Bidault, Georges Chappe et André Desvages, il assume la course contre la montre. Bien qu’étant la première à partir, ce qui l’a pénalisée, l’équipe est classée sixième, avec un temps de 2 h, 28 mn, 52 sec 73. Le samedi 21 novembre suivant, il recevra la médaille d’honneur du Vélo-Club Rouennais (VCR), lors d’un banquet annuel, dans un restaurant rouennais.

Jean-Claude Wuillemin passe alors professionnel de 1965 à 1967. Il est dans l’équipe « Ford-France-Gitane », autour d’Anquetil, sur le Tour de France 1965. La même année, il fait le tour d’Espagne, où il gagne la 8° étape Benidorm-Sagunto (174 kms) et il sera aussi 8° au classement général.. En 1967, le maillot vert est pour lui, lors du Paris-Nice, dans l’équipe Peugeot-BP.

Mais les champions sportifs ont souvent une carrière courte. Après avoir été docker comme son père, Jean-Claude Wuillemin tiendra un commerce d’antiquités, dans le quartier Saint-Maclou. Il mourra, oublié, le 22 novembre 1993.

© Copyright Dominique SAMSON - Janvier 2008

   
 Sommaire - www.rouen-off.com/mg