Accueil   
  Chroniques du Mont-Gargan  
 Un quartier à l'Est de Rouen - Par Dominique SAMSON 
  Précédent
  Suivant  
  
  L'école Jules Ferry  
   

Avant les années 1930, les enfants du quartier allaient au groupe scolaire Marcel Buquet, route de Bonsecours. Une enquête de 1927 montre qu'à cette époque 27 enfants viennent de Bonsecours et 116 du Mont-Gargan, par de très longs chemins boueux et défoncés, en toute saison.


Le groupe scolaire actuel

La municipalité décide d'acheter un terrain, composé de jardins ouvriers, à l'emplacement des actuels immeubles de la rue Léonard Bordes, rue qui n'existe pas alors, à monsieur le comte de Gramont de Lesparre. Le terrain venait par héritage de la famille des filateurs Levavasseur. La vente fut faite le 29 novembre 1927..

Mais le projet d'école va traîner en longueur. Au début de l'année 1931, un baraquement est érigé sur le terrain, servant de maternelle.

Le 28 janvier 1932, le conseil municipal accepte les plans et devis présentés par l'architecte Lair. Mais le 26 mai suivant, il décide de construire l'école sur un autre terrain, rue de l'Enseigne Renaud, appartenant à l'épouse de monsieur Dome, adjudant artilleur au 103° régiment d'artillerie lourde de Rouen.

Que s'est-il passé ? Monsieur Cialoni, président de la Ligue de Défense des Intérêts du Mont Gargan, a averti, par lettre du 20 février 1932, le maire de Rouen que l'Evêché désirait construire une église ou chapelle, avec salle et terrains pour les enfants du quartier à cet emplacement. Le maire, monsieur Métayer, fera très vite, République contre calotte, puisque cinq jours après le Conseil Municipal décide l'achat du terrain.

L'école comportera quatre classes de garçons, quatre classes de filles, quatre classes de maternelles, et un patronage scolaire sous l'école de garçons, pour un coût de 2 865 000 francs, trois fois plus élevé que le projet de 1927.

Mme Paon sera la première directrice des filles, Mr Debeauvars des garçons, et Mme Lamy de la maternelle. Le jeudi, garderie est assurée, et les mercredis, samedis, jours de douches (il y avait 90 douches de 20 litres).

L'inauguration aura lieu les 30 novembre et 1er décembre1935, deux jours de fête, avec concert, spectacle, vin d'honneur, goûter pour les enfants, et pour finir un bal.

Une classe de garçons sera créée en plus après, la cantine ira à la place du préau, et en 1938 une nouvelle classe de filles verra le jour.

© Copyright Dominique SAMSON - Juin 1997

   
 Sommaire - www.rouen-off.com/mg